Un reptile sur le divan

Wild.

17 novembre 2004

Et subitement...(analyse de texte)

Oui donc hier j'ai été jaloux, à cause de vieux regrets. Hier j'ai rangé ma chambre et fait les tiroir à bordel de mon bureau, un tiroir pour les cadeaux(ceux que je fait aux gens comme ça sans prévenir), un tiroir à papiers important votre honoré du tant... Et un tiroir qui regroupe pas moins de 18 ans de correspondances diverses(mais surtout intime vers la fin). Et donc j'ai décidé de trier un peu, gardant lettres et cartes postales jetant des trucs mal-embouchés. Et je tombe sur une lettre, une vieille plaie refermée... [Lire la suite]
Posté par Darwin à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2004

Et subitement...

Et subitement je suis jaloux. De qui? Je ne le dirais pas. Pourquoi? Je ne le dirais pas non plus. Mais je suis jaloux là et j'aimes pas ça, je ne devrais pas, arrêter de penser que je suis tout seul. Je ne suis pas tout seul, heureusement, je ne suis pas le seul et tant pis, je fait pareil de mon côté d'ailleur.
Posté par Darwin à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2004

Attention, image lourde.

Posté par Darwin à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2004

Bon.

Je vais décevoir Gaïa, je n'arrive pas à écrire ce soir. J'avais fait une note avec des constructions alambiquées et risquées syntaxiquement, mais à la relecture, je me suis trouvé pompeux et maladroit. Pour résumer : "On m'a dit tout à l'heure que j'avais l'art d'aborder des sujets qui soulevait la réflexion chez les gens qui venaient lire. Ca m'a fait plaisir d'entendre ça." "Je ne dis pas que je suis un bon écrivain, je ne suis même pas un écrivaillon. Je suis un petit scribouillard internaute, qui pense ... [Lire la suite]
Posté par Darwin à 23:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 novembre 2004

Moins d'une semaine.

Moins d'une semaine avant d'expulser le trop plein de calîn que j'ai emmagasiné depuis quoi, un mois? Deux mois? Je ne sais plus, ça paraît si loin, c'était si court et si intense, si peu et à la fois tant(De rien à ce que j'ai eu ça paraît beaucoup). Oui, je ne suis jamais content, j'ai choisi de vivre ma sexualité ainsi, je me suis soumis à l'aléatoire des rencontres. Mais bon, mon pendant à la tendresse et trop souvent loin d'être rassasié, c'est un fait. Je suis peut être trop sentimental comme garçon? Oui et non, si ... [Lire la suite]
Posté par Darwin à 19:59 - Commentaires [8] - Permalien [#]
12 novembre 2004

En ce moment je rêve de Japon.

Enfin, plutôt de japonaises. J'ai revu un bout de Lost in translation,de Soffia Coppola, et dedans à un moment j'ai vu une petit Kogyaru(se prononce korialu) à l'air mutin qui m'a instantanément plut. Et j'en ai rêvé, d'elle, je ne sais pas qui c'est, dans mon rêve elle parle anglais et est plutôt câline. Je ne pensais pas qu'une vision fugace comme cela pouvait faire partie prenante de mes rêves. Je ne décrirais pas ce rêve, car il ressemble aux autres décris auparavant.
Posté par Darwin à 03:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2004

Petite note à moi-même pour plus tard.

Faut que j'arrête de croire que quand on dialogue par messagerie instantanée il faut tout le temps parler/écrire, parce que les silences s'apprécient aussi lors d'une conversation. Mais on peut pas se regarder dans les yeux, et c'est bien dommage.
Posté par Darwin à 02:10 - Commentaires [7] - Permalien [#]
08 novembre 2004

Morceaux Choisis.

Extrait de la nouvelle La Treizième fée, du livre La vie amoureuse des fées. La treizième fée était brune quand les autres étaient d'une blondeur étincelante. Clothilde, lorsqu'elle vit le bébé, n'eut pas le coeur de la faire reconduire chez ses parents. Elle décida donc qu'il y aurait dorénavant treize fées dans le royaume et chargea le magicien de lui trouver une spécialité à exercer. Il décrèta que son art serait celui de l'amour. [...] La treizième fée ouvrira ses trois perthuis et malheur aux homme qui y... [Lire la suite]
Posté par Darwin à 22:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
07 novembre 2004

juste parce que les mots.

J'ai juste envie d'écrire, et de passer le temps. Pour ça, j'aurais très bien pu prendre un carnet papier et un stylo et m'y mettre. Le problème, c'est que j'ai du mal à écrire au stylo, je ne vais pas aussi vite que sur un clavier, et quand j'essais d'égaler ma vitesse de frappe, mon écriture, jolie selon E, devient une succession de vague que j'ai bien du mal à lire au final. De plus, comme j'aime à m'étler à la face du monde, je préfère encore le faire ici. On est un peu entre nous, je commenc à voir, à partir des ... [Lire la suite]
Posté par Darwin à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2004

Body addiction.

Cette nuit, alors que je tentais de m'endormir, je me suis rendu compte que j'enlaçais ma couette, je me suis dis que ça faisait longtemps que je n'avais dormis avec une fille, la tenir dans mes bras durant la nuit, lui servir de bouillote, elle collée contre moi, son dos contre mon torse. Et juste avant de sombrer dans un profond et noir sommeil, je me suis dis que ça faisait longtemps que je n'avait pas eu des cuisse de jeune fille sur les oreilles.
Posté par Darwin à 13:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

  Avertissement
Ce blog est édité sous un faux pseudo.
Darwin est une identité que j'ai pris
pour pouvoir écrire ici des choses très
personnelles, sans pour autant blesser
mes proches ou les personnes concernées
par ces notes.
Veuillez excuser ce subterfuge.