Un reptile sur le divan

Wild.

17 novembre 2004

Et subitement...(analyse de texte)

Oui donc hier j'ai été jaloux, à cause de vieux regrets.
Hier j'ai rangé ma chambre et fait les tiroir à bordel de mon bureau, un tiroir pour les cadeaux(ceux que je fait aux gens comme ça sans prévenir), un tiroir à papiers important votre honoré du tant... Et un tiroir qui regroupe pas moins de 18 ans de correspondances diverses(mais surtout intime vers la fin).
Et donc j'ai décidé de trier un peu, gardant lettres et cartes postales jetant des trucs mal-embouchés.
Et je tombe sur une lettre, une vieille plaie refermée depuis longtemps, et donc je la relis, un poil nostalgique de ce que je ressentais pour elle et pour ses courbes, quand, par association d'idées, je me suis surtout rappelé pourquoi je ne fait que me souvenir.
La jalousie m'a prise au dépourvu, une claque d'incursion dans ma vie d'avant(car avant je n'étais pas comme je suis maintenant, plus méchant dirons-nous pour simplifier), les larmes aux yeux(qui n'ont toujours pas coulées), la gorge prise dans un étau, à la limite de l'apoplexie.
Puis j'ai réfléchis, je me suis regardé dans un mirroir, voir l'état dans lequel je me suis mis à cause de ce que je fut m'a calmé.

La meilleure pensée fut de savoir que je n'étais plus comme avant, et que je me trouve meilleur maintenant.

Posté par Darwin à 18:42 - Vacuité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







  Avertissement
Ce blog est édité sous un faux pseudo.
Darwin est une identité que j'ai pris
pour pouvoir écrire ici des choses très
personnelles, sans pour autant blesser
mes proches ou les personnes concernées
par ces notes.
Veuillez excuser ce subterfuge.
adresse mail : un_reptile_sur_le_divan([at])yahoo.fr