Un reptile sur le divan

Wild.

09 septembre 2007

Faut que t'arretes

Je comprends que tu envoie chier les gens qui t'emmerde, mais je ne comprends pas que tu fasse la même chose avec ceux qui s'inquiètent pour toi.

Tout à l'heure j'ai raccroché parce que j'en ai eu marre. Je t'appelle parce que je sait que tu ne vas pas bien, j'essaie de te changer les idées, et toi tu m'envoie chier comme c'est pas permis, prenant des prétextes à la con pour ça. C'est pas en continuant à faire ce genre de chose que tu te sentiras mieux.

Je t'en ai déjà parlé mais tu refuse de m'écouter.

Posté par Darwin à 16:25 - sad - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







  Avertissement
Ce blog est édité sous un faux pseudo.
Darwin est une identité que j'ai pris
pour pouvoir écrire ici des choses très
personnelles, sans pour autant blesser
mes proches ou les personnes concernées
par ces notes.
Veuillez excuser ce subterfuge.
adresse mail : un_reptile_sur_le_divan([at])yahoo.fr