Un reptile sur le divan

Wild.

12 avril 2005

"he's going the distance"

En ce moment, j'écris de la merde, beaucoup plus que d'habitude. C'est plat, sans intérêt(encore moins qu'avant).
Je me répète, je me vautre, je tente des pseudo explications psychologiques, je pue des mots.

Je ne sais plus, j'écris ici plus par habitude et par auto-satisfaction. Beaucoup de visiteurs(par rapport aux sujets abordés relativement courant dans la partie blogs d'internet) qui finalement vont partir car tous on l'air d'être des adhérents à l'amicale des fan d'Anne Geddes. A force d'écrire son nom, tous les gens cherchant des photos de cette femme tombent ici et repartent déçus. Tant mieux. Ils ne reviendront pas et apprendrons à rechercher correctement des informations sur le net.

J'ai souvent dis faire des pauses, arrêter tout ça etc...
Mais je ne l'ai jamais vraiment fais, j'ai toujour eu le besoin de m'épancher à tors et à traver, égocentrisme pseudo intellectuelle sur ma petite vie, ma pseudo philosophie sexuelle.

Je n'ai plus rien a raconter, plus d'expériences amusantes qui m'ai pu arrivé sexuellement, je suis au point mort, sentimentalement je suis en bordel et c'est pas ici que ça s'arrangera. C'était bien, je crois que je vais arrêter à un moment, pour de bon, faire autre chose ailleurs. Je m'y résoudrais quand j'aurais carrément tout effacé et tout laisser tomber ici. sans même lever le voile sur qui je suis. Pas mal de gens le savent maintenant, ça n'est plus si secret que ça. ça m'emmerde aussi que j'ai laissé mon côté social prendre le dessus et crier a qui je le voulais qui j'étais, quelle "formidable personne" je pense être(on se sent tous un peu à un moment bien comme il faut, selon son point de vue donc ça reste très subjectif).

Bref, je ne sais pas, j'en ai marre d'ici, de moi ici, ça n'a plus de sens, ça pue et c'est nul. Je vais faire plaisir à tous ces gens qui pensent que déballer ses trucs perso c'est con, je fini même par le penser, mais évidement, j'émet des réserves pour les gens auxquels je me suis attaché, pas forcément qu'en ne faisant que lire leurs propre déballage.

Je ne voulais pas trop m'impliquer, il s'avère que dévoiler ce genre de choses attire des gens, plus ou moins intéressants, donc on commence à répondre aux gens, puis on envois des mail, puis on a envie de discuter plus souvent, plus longtemps, plus en direct, alors on lâche une adrese de messager instantané. On dis quion est, on se dévoile, on merde parfois, parfois on dis des trucs que l'on pense, parfoison ment pour ne pas vexer, parfois on ment par omission, finalement on limite la casse(bloquer un contact et hop, on est tranquille, on met l'adresse dans "SPAMS" et on ignore), on fuit et on ne répond plus. Pâle reflet de ce que l'on peut être ammené à faire en dehors du net, mais avec moins d'inconvénients.

Au départ, je voulais parler de masturbation, du tabou que c'est encore aujourd'hui et des clopes que je fume en cachette maintenant que j'ai officiellement arrêté, mais bon, ça sert à rien.

Pour google : Anne Geddes sexe masturbation sexuelle connard ânerie douleur sentiments vacuité auto-satisfaction intellectualisme crâneur égocentrisme délation vilipendage what the fuck !

Posté par Darwin à 02:21 - Vacuité - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Je crois que je vais te piquer ton truc de google... l'id'ee me plait...

    Posté par TohX, 13 avril 2005 à 18:14 blog
  • Pessimisme quand tu nous tiens ...pfff

    Posté par K, 18 avril 2005 à 23:11 blog

Poster un commentaire







  Avertissement
Ce blog est édité sous un faux pseudo.
Darwin est une identité que j'ai pris
pour pouvoir écrire ici des choses très
personnelles, sans pour autant blesser
mes proches ou les personnes concernées
par ces notes.
Veuillez excuser ce subterfuge.
adresse mail : un_reptile_sur_le_divan([at])yahoo.fr