Un reptile sur le divan

Wild.

07 février 2005

Mini utopie sexuelle.

Tout le monde a des fantasmes. Quand j’étais encore étudiant, beaucoup de mes camarades de classe avaient des envies bien définies. Beaucoup d’entres eux m’avouaient diriger leurs pensées nocturne vers des actrices ou bien de mannequins. Personnellement,(peut être que j’ai l’esprit trop étroit)mes propres fantasmes sont dirigés vers trois type de personnes avant de réellement atteindre la renommée d’une star ou autre.
Tout d’abord, j’aime surtout me rappeler des personnes que j’ai déjà connu intimement. On pourrait m’indiquer ici un certain manque d’originalité. Mais pourquoi chercher autre chose alors que ce qui c’est passé avec cette personne était fichtrement bien, je vois pas pourquoi j’irai me projeter sur des personnes que je ne connais pas et qui, je le pense, ne s’intéresseraient même pas une seul seconde à moi. Mais je ne calque pas mes petits scénarii persos sur ce que je connaît forcément d’elles, parfois je me projette, ou alors j’exergue un comportement qui pourrais m’être apparu sous-jacent et que j’augmente à loisirs, histoire de voir ce que ça va donner.
Ensuite, il m’arrive souvent de me projeter avec des personnes proches mais avec lesquelles je n’ai aucune connexion intime, notre intimité se limitant souvent à des embrassades et autres bises sur la joue. Cela peut paraître ignoble au premier abord, mais qui n’a jamais fantasmé sur sa ou son meilleur(e) ami(e) ? Je pense que même un semblant de pensée à pu traverser n’importe quel être humain, envers un proche(non familial, bizarrement l’inceste ça ne m’est jamais apparu et la perspective ne m’enchante guère). Même si avec certaines amies j’ai pu entretenir auparavant une relation qui est allé jusqu’au niveau sexuel, ça n’a pas gâcher le truc, mais ça a profondément changer notre attitude l’un envers l’autre. On se permet certaines choses que jamais je n’oserais faire avec mes autres amies, une certaine complicité nous lie et c’est un gain appréciable, même si parfois cela a pu créer une sorte de jalousie de la part des « nouveaux petits amis » de ces filles.

Je ne dis pas non plus que ça marche à tout les coup, souvent l’envie d’aller plus loin peut nous prendre mais au final, quand on vois que seul la connexion sexuelle fonctionne, et que le couple est un fourvoiement, on fini par se remettre tout seul sa petite pendule sentimentale à l’heure, mais parfois non, et là force est de constater que j’ai effectivement perdu le contact avec certaines personnes, avec lesquelles je n’aurais jamais du pousser(ou laisser aller) trop loin notre degré d’intimité.
Mais, je suis d’un côté trop prudent avec ces choses là, mais aussi, j’ai vraiment du mal à résister à des invitations alléchantes, mon grand soucis, ma chaire est très faible sur ce point, et mon corps, quand il est invité à bras ouverts, n’écoute plus ma raison.

Posté par Darwin à 01:23 - Sentiment - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    bon sang... pour moi c'est pareil... alors je suis pas si perverse que ça en fait ^^
    bisous
    ps : inceste = caca

    Posté par assayah, 07 février 2005 à 15:56 blog

Poster un commentaire







  Avertissement
Ce blog est édité sous un faux pseudo.
Darwin est une identité que j'ai pris
pour pouvoir écrire ici des choses très
personnelles, sans pour autant blesser
mes proches ou les personnes concernées
par ces notes.
Veuillez excuser ce subterfuge.
adresse mail : un_reptile_sur_le_divan([at])yahoo.fr