Un reptile sur le divan

Wild.

10 décembre 2004

Vide.

Vide, rien a dire, plus tard, je tarde à écrire, mais j'attends que certains évennements prennent fins et que d'autres se mettent en place.
Tout est une question de cycle, tout. Donc, une mini-ère s'achève pour moi, enfin, en cours d'achèvement, j'attends la mise en place du décors pour repérrer et j'attends mon script dans ma loge en fumant tranquillement.

Mis à part ça, j'ai eu se soir plein de compliments de diverses personne, sur mon comportement intime. Le problème, c'est qu'a trop le répéter je vais finir par me croire mieux que quiconque, alors je tente par tout les moyens de minimiser leur impressions.

Car, je me donne le droit de douter, je préfère donner le meilleur de moi-même à chaque fois plutôt que de vivre sur mes acquis. Les acquis ça sert à rien, tant qu'on ne tente pas de se dépasser.

Posté par Darwin à 00:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Nul ne peut se prévaloir mieux que quiconque et si tu le faisait, les compliment qu'on ta fait ne seraient alors je pense, plus de mise...

    Posté par carine, 10 décembre 2004 à 20:31 blog

Poster un commentaire







  Avertissement
Ce blog est édité sous un faux pseudo.
Darwin est une identité que j'ai pris
pour pouvoir écrire ici des choses très
personnelles, sans pour autant blesser
mes proches ou les personnes concernées
par ces notes.
Veuillez excuser ce subterfuge.
adresse mail : un_reptile_sur_le_divan([at])yahoo.fr