Un reptile sur le divan

Wild.

14 juin 2004

Oui ou non, cela deviendrais si simple.

Donc cette note est à l'attention de Mélinette.

Il y a quelques temps, je me suis retrouvé dans une posture
assez fâcheuse. Une de mes amies sentant que son couple
partait à la dérive, m'avait demandé un entretien car, selon
ses dire, je sais écouter et consoler.

Cette amie, refusant un rendez-vous dans un endroit neutre,
sans repères pour aucun de nous, décide de passer chez
moi pour cette discussion. Elle me raconte son histoire,
je ne la jugeât pas, je n'ai aucun droit de juger qui que
ce soit, puis elle m'avoue qu'avant d'être avec son ami,
elle avait longtemps hésité pour moi, mais comme
je ne montrais guère réceptif (en apparence)
et préféra mon pote.

Cette conversation se passait dans ma chambre,
première erreur de ma part. Elle était installée
sur mon lit, moi sur mon siège de bureau.

A un moment ou elle se sent faillir, elle me demande
de venir m'installer à ses côté, car elle trouve que
la distance que j'avait mis entre nous rendait hermétique
toute communication. Je me rapprochait, deuxième
erreur de ma part.

Puis, voilà qu'elle s'accroche à moi, pose sa tête
sur mon épaule et pleure, des larmes chaudes
et mouillées. Je me suis laissé attendrir,
troisième erreur de ma part.

Elle commence ensuite à jouer à un jeu où frôlements
et mains baladeuses sont de mise,je craque mais dès
que mes mains deviennent trop entreprenantes, elle
se retire, mettant mon corps à vif. Elle le sent,
et soupirant comme dans les romans, commence
à caresser ma masculinité.

Devant ses jeux où elle ne semblait ne pas se décider
à faire quoi que se soit, j'ai pris une décision.

Je le regarde droit dans les yeux, je me met hors
de porté de ses mains, et je lui demande d'à peu
près cette manière : « Voilà, tu me chauffes depuis
tout à l'heure, j'en peut plus, et je n'ai qu'une envie,
c'est de te faire un cunnilingus. Je vais te poser
une question, tu n'auras qu'a répondre par oui
ou par non, mais on auras réglé la question
et on s'en tiendra là. Tu veux un cunni, oui ou non ».

Elle commence alors à tergiverser, je reprends
donc ma plaidoirie « Si tu dis oui, je le fait et après
on arrête, mais si je le fait j'irais jusqu'au bout,
si tu dis non, j'arrête de ma laisser faire et fini
le flirt, je regagne mon siège et on fini cette
discussion en gens de bonne compagnie ».

Je vous laisse libre de deviner sa réponse,
j'en ai trop dis en une seule note.

Posté par Darwin à 18:28 - Sexualité - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • c'est quoi le prix pour celui qui trouve la bonne réponse ;-)

    Moi j'dirais... attends j'réfléchis... bon, elle a accepter ta proposition, les yeux tout larmoyants quand-même (ben oui, elle avait besoin d'un gros calin puisqu'elle était toute triste), puis elle l'a dit à ton pote en disant qu'elle était tellement larguée qu'elle ne savait plus c'qu'elle faisait et après ... et ben après, ton pote t'a cassé la figure! Sur ton divan, bien sûr
    C'est ça dit ??? Alleeeezzz, c'est ça?

    Cela dit, elle tu la connaissais, moi j'voudrais connaître la réaction d'une illustre inconnue à qui tu remettrais ton p'tit mot d'avant-hier... à mon avis, ça risque d'être drôle!

    Posté par Melinette, 14 juin 2004 à 22:32 blog
  • Et bien...

    comme l'indique le disclaimer en bas du blog, je suis ici sous une identité qui n'est pas vraiment la mienne, mais ayant déjà un blog ailleur, je préfère ne pas premndre mon pseudo habituel.

    Quand à passer ce billet doux, et bien je me tâte encore, il faut bien choisir la personne, être à peu près sur qu'au pire on en tirera un sourire.

    Pour information, son copain ne m'a pas cassé la tête, il à été mis au courant mais elle l'avait déjà trompé avec un autre, et c'est allé plus loin que du flirt et du sexe oral.

    Le truc de bien, c'est que maintenant elle n'est plus triste mais j'ai merdé en beauté, d'avoir cédé alors qu'elle était encore avec lui, j'ai, dans l'histoire, perdu un bon pote.

    Posté par Darwin, 14 juin 2004 à 23:00 blog
  • Dommage, l'appel de la chair est toujours trop fort. Mieux valent des remords que des regrets.

    Pour ce qui est du commentaire plus bas, je respecte ton point de vue, mais tu as l'air d'en souffrir; Merci aussi pour la petite bannière,très gentil...

    Posté par Diane Groseille, 15 juin 2004 à 00:27 blog
  • Au fait melinette...

    Je n'avais pas pensé à un prix queconque pour cette note, c'est vrai, il faut dire que je n'ai pas vraiment d'idée, enfin si, j'en ai, mais sont elles viables en tant que récompense?

    Posté par Darwin, 15 juin 2004 à 11:37 blog
  • Mon cher faux-Darwin ;-)

    C'était pour rire la récompense Figure toi qu'hier matin je suis arrivée en retard au bureau à cause de toi ... Ben oui, je t'ai écris par rapport à ton commentaire, et mon message étant trop long, a été effacé ??? En attendant, moi j'étais en retard.

    Posté par Melinette, 16 juin 2004 à 06:25 blog
  • Dommage pour ton pote, mais ...

    En gros, ce que je t'avais écris, c'est que des moments de faiblesse, ça peut arriver à tout le monde. Une période de doute, l'être aimé qui semble s'éloigner, ou ne plus t'aimer, ... puis quelqu'un qui passe par là et qui te regarde, qui t'écoute, ... alors que toi tu te sens transparente. Bref, ce qui est arrivé à ta copine pourrait arrivé à n'importe qui. Et pour ta part, comme disait Diane, la chair est faible, puis, tu n'es qu'un homme aussi

    Enfin soit, tout ça pour dire, que nous ne sommes pas des machines mais des êtres humains. Nous pouvons tous un jour faire des erreurs, mais quels que soient les moments chiants, moches, tristes, ... par lesquels nous passons, il y a au moins un point positif, ils nous rendent plus forts.

    Posté par Melinette, 16 juin 2004 à 06:37 blog

Poster un commentaire







  Avertissement
Ce blog est édité sous un faux pseudo.
Darwin est une identité que j'ai pris
pour pouvoir écrire ici des choses très
personnelles, sans pour autant blesser
mes proches ou les personnes concernées
par ces notes.
Veuillez excuser ce subterfuge.
adresse mail : un_reptile_sur_le_divan([at])yahoo.fr